War mother

Mis à jour : 26 mars 2019



  • Résumé :

Nous sommes en l’an 4001 et la terre est totalement désolée. Le Japon a quitté la terre à bord de son immense vaisseau depuis de nombreuses années et quelques tribus et races tentent de survivre. Le Bosquet est le refuge d’une de ces tribus. Protégée par Ana, alias War Mother, une femme faite de bio mécanique et créée uniquement dans ce but, la tribu se porte plutôt bien et produit 95% de la nourriture ou de la technologie dont elle a besoin. Pour les 5% restants, c’est à Ana et à elle seule d’aller les trouver, sa nature l’empêchant d’être affectée par quoi que ce soit. Un beau jour, la possibilité d’un foyer plus sûr fait surface et Ana est envoyée en éclaireur. Mais ne dit on pas que le mieu est l’ennemi du bien ?

  • Critique :

War Mother est l’un des récits (avec Secret Weapons) que j’attendais le plus. Faisant plus ou moins suite à la série consacrée à Rai, son univers post apocalyptique était riche en promesses. Celles-ci sont elles tenues ? Je vais vous répondre dans cette review.

La chute de différents secteurs du Néo japon sert d’ouverture à cette histoire et met Ana dans une situation qui nous permet d’emblée de faire connaissance avec ses capacités et son lien avec son arme intelligente. C’est une entrée en matière des plus dynamique et riche en info à la quelle nous avons droit et c’est une très bonne idée, puisque ce titre étant un one shot, il est donc difficile de faire trainer le récit en longueur. Le scénario est parfaitement construit avec ses nombreux personnages, ses différents rebondissement et la tension que l’on ressent au fur et à mesure qu’on approche du dénouement.

Le rapport que le personnage a avec son clan et sa famille mis en contraste avec sa force de caractère et ses aptitudes au combat rendent le personnage complexe et très attachant pour peu qu’on aime les personnages représentant des femmes fortes.

L’histoire se termine sur une conclusion extrêmement ouverte qui appelle clairement une suite et qui nous en donne fortement envie ! Ce personnage mériterait vraiment sa propre série ! D’ailleurs cela serait très intéressant de la voir croiser la route de rai pour des aventures communes.

Très clairement, selon moi, le seul défaut que présente ce titre c’est sa longévité mais c’est également un signe de la qualité, car comme on dit : Tout ce qui est bon est forcément trop court !

Au dessin on retrouve Stephen Segovia et Tomas Giorello qui nous offrent des planches absolument magnifique dans la même lignée de ce que nous avons récemment pu découvrir dans le tome 1 de la nouvelle série X-O Manowar.

  • Conclusion :

War Mother fait partie de la série de One shot très réussis de la maison Valiant et se présente clairement comme une valeur sûre pour les fan du catalogue et comme un indispensable pour ceux qui ont aimé Rai.

Thomas.


#WarMother #Ana #4001AD #Valiant #BlissComics #LeBosquet #FredVanLente #TomasGiorello #StephenSegovia

0 vue

Réseaux

Twitter

Instagram

Facebook

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now