Ninjak Tome 4

Mis à jour : 26 mars 2019



Lecture précédente : Ninjak Tome 3

Lecture suivante : Ninjak tome 5 (Critique à venir)


  • Résumé :

Après de longues semaines d'absence, Collin King est de retour dans le château. Alors qu'il fait de l'exercice, il se remémore des détails auxquels il n'avait pas fais attention en arrivant : un nouveau tapis avec un plis, une porte entre ouverte qui n'avait pas à l'être et surtout une forte odeur de vieux plastique. Il réalise alors que son château a été piégé. Collin a perdu sa bâtisse ainsi que tout ce qu'elle contenait mais il se rassure en se disant que ses cartes bancaires et ses différentes caches vont l'aider dans sa recherche de son poursuivant mais tout ne se passera pas comme il l'espère...

  • Critique :

La saga Ninjak touche bientôt à sa fin avec ce quatrième et avant dernier tome. Le précédent m'avait vraiment intéressé, j'espérais donc rester sur une bonne impression.

Le scénario articulé autour d'une chasse à l'homme, n'a rien de révolutionnaire, il est en revanche très bien construit puisqu'il nous propose une intrigue basée sur des faits se déroulant au début du run et qui étaient restées en suspens jusque là tout en dévoilant des informations très intéressantes sur ses parents et leurs activités. Si les premières pages sont particulièrement calmes, le rythme s'accélère très vite. J'ai beaucoup aimé le rythme proposé puisqu'il fait ressentir une sorte d'urgence et de pression ressentie par le personnage. Totalement acculé, Collin doit opérer avec rapidité et discrétion pour découvrir au plus vite qui se cache derrière cette tentative d'assassinat. Malheureusement son ennemi semble avoir patiemment préparé son coup et le retrouver va être très compliqué.

Matt Kindt a entrecoupé son récit avec des flashbacks axés sur les parents de Collin, ce qui permet de faire la lumière sur ces mystérieux personnages et de casser un peu le rythme effréné du récit principal qui risquerait de lasser le lecteur. Bien délimités, ces retours en arrière permettent une meilleure compréhension de la vie de Collin.

Niveau dessin, je l'avoue volontiers, c'est la premier tome qui me convainc véritablement. Diego Bernard et Alisson Rodrigues nous offrent de superbe planches avec une mention spéciale pour Diego Bernard dont j'apprécie particulièrement le travail sur les jeux de lumières et d'ombres.

  • Conclusion :

Avant dernier de la série, ce Ninjak tome 4 vous fera passer un bon moment de lecture grâce à la fluidité et à la qualité de son récit.

Thomas.

#Ninjak #CollinKing #Valiant #ValiantEntertainment #MattKindt

14 vues

Réseaux

Twitter

Instagram

Facebook

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now