Page intro l'antre.png
5db813804ee2d137091fc9a3.jpg
  • Thomas_LADP_ILB

Ninja-K

Mis à jour : oct. 13



  • Résumé :

Vous pensiez que Ninja-K était le seul Ninja du MI6 ? Non très loin de là. Beaucoup d’hommes sur-entrainés se sont succédés pour accomplir les missions les plus difficiles. Le problème, c’est que quelqu’un semble vouloir s’en prendre à tous les agents du programme Ninja encore en vie. Collin King reçois alors pour mission de découvrir qui se cache derrière cette chasse à l’homme mais il ne se doute absolument pas que cet évènement va être le début d’une période extrêmement difficile pour lui et le MI6.

  • Critique :

Bien que j’ai apprécié les derniers récits consacrés à Ninjak, je n’ai jamais vraiment été complètement conquis par cet univers, mais cette nouvelle série est parvenue à totalement changer la donne.

J’ai été séduit dès le départ grâce à une mise en contexte historique nous expliquant la création du programme Ninja du MI-6 et son évolution au fil du temps. On nous présente une palette incroyable de différents Ninja qui ont officié entre les années 20 et aujourd’hui. Avec leurs différents équipements et techniques. C’est ce qui, selon moi, manquait cruellement à cet univers, des explications sur le pourquoi du comment et c’est maintenant fait !

La première partie de l’intégrale nous plonge dans une chasse à l’homme haletante, excitante et pleine de très bonnes surprises. On y découvre que le MI-6 a de nombreux cadavres dans son placard et que le vie de Collin King aurait pu être totalement différente.

J’ai adoré ce récit et je pense que c’est un des toutes meilleures histoires proposées par Valiant à ce jour.


La deuxième histoires est un cran en dessous en terme de qualité mais est tout de même très intéressante à suivre avec des missions variées et riches en action poussant Collin à collaborer avec Livewire, Dr.Mirage, Punk Mambo et Gin-GR pour empêcher les mexicains de se servir de démons venus tout droit du monde des morts. On y voit à chaque fois un Ninja-k dont les convictions sont particulièrement malmenées.

J’ai beaucoup apprécié cette intégrale qui nous propose une plongée dans l’histoire des Ninjas du MI-6 et nous montre constamment Ninjak à la limite de ce qu’il peut encaisser. Ce personnages est vraiment génial et je trouve dommage qu’il n’ait pas eu de récit aussi bon avant !


Côté dessin on a droit à 5 styles très différents. Dans les épisodes 1 à 5 Tomas Giorello et Roberto de la Torre nous offrent des planches absolument magnifiques avec des scènes d’action à couper le souffle.

Des chapitres 6 à 9 c’est Juan José Ryp qui officie avec brio, je regrette juste qu’il ait été associé au même coloriste que pour le premier Britannia.



Le chapitre 10 est assuré par Ryan Winn et là c’est la catastrophe : tous les visages sont quasiment identiques et certains corps semblent totalement désarticulés. Pire, sur un gros plan du visage de Ninjak tout part en sucette, jugez plutôt (Voir image ci-contre).


Les chapitres suivant sont réalisés par Larry Stroman qui a un style particulier que j’ai appris à aimé en avançant dans le récit et qui colle particulièrement bien avec l’ambiance du moment.

  • Conclusion :

Ninja-k propose le meilleur de Ninjak avec des récits extrêmement prenants et dynamiques nous présentant enfin l’historique du programme Ninja du MI-6. Un incontournable pour les fans du personnage, ni plus, ni moins.


Thomas.


Vous pouvez commander les comics Valiant chez notre partenaire et bénéficier

de Bubble Infinity offert pendant un mois grâce au lien ci-dessus (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").




 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

Comics Valiant France

  • Icône Facebook blanc
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now