La reine oubliée

Mis à jour : sept. 11



  • Résumé :

Il y a de très nombreuses années, des légendes contaient l’histoire d’une sorcière côtoyant les grands khans et capable d’infecter le coeur des hommes d’une incroyable soif de sang, les poussant à guerroyer toujours plus. Cette femme immortelle a porté de nombreux noms : Tibûtu, Vexana ou même la Belliciste. Une scientifique remue ciel et terre pour retrouver sa trace et le résultat va dépasser toutes ses espérances. La Belliciste est de retour !

  • Critique :

La reine oubliée, voilà un titre qui m’a intrigué dès son annonce en VO ! Comme vous le savez probablement, les one shot sont très courants chez Valiant et tous n’ont pas forcément de liens directs avec le reste de l’univers ou alors ils sont minimes ou très éloignés dans le temps comme par exemple avec « War Mother » ou même Savage qui n’en a pour l’instant aucun.

Du coup lors de l’annonce j’ai pensé que cette mini série serait dans la même lignée car j'avais tout simplement oublié ce personnage apparu dans les #19 à 22 de la série Unity. La Belliciste était alors arrivée de nulle part et n'avait jamais refais parler d'elle par la suite.

Dans ce récit on suit simultanément les évènements vécus par Vexana (la reine oubliée) à partir de 1200 après J.C où elle propose ses services à différents Khans et les recherches scientifiques du Dr Oyuunchimeg qui cherche à trouver des artefacts menant à la Belliciste en pleine mer sans se préoccuper du reste de l’équipage.


Je dois bien avouer que j’ai lus les deux premiers et une bonne partie du troisième chapitres sans grand intérêt, malgré un rythme soutenu ne voyant pas où l’auteur voulait aller mais mon intérêt est monté en flèche en lisant une conversation entre Vexana et la Dr Ovuunchimeg où cette dernière lâche une petit bombe rattachant immédiatement ce récit à des personnages incontournables de l’univers Valiant. Je ne vous dirais pas de qui il s’agit pour vous en laisser la surprise lors de votre lecture mais en tout cas la pirouette m’a beaucoup plu ! C’est après cette révélation que le récit se réveille réellement et c’est un peu dommage d’attendre la moitié du tome, mais comme on dit "Mieux vaut tard que jamais !". Le récit n’est pas foufou et ne figurera certainement pas parmi les incontournables de l ‘éditeur mais il propose une origine story intéressante pour un personnage totalement secondaire qui, si il revenait, serait susceptible de semer un sacrée trouble sur son passage. Du coup maintenant il me tarde de voir si la Belliciste sera réutilisée ou non, principalement pour voir la confrontation avec les personnages avec les quels elle est maintenant liée.


Graphiquement Amilcar Pinna fait le travail avec de jolies planches mais l’artiste utilise parfois des angles de vue pas toujours très réussis sur certains de ses personnages.


  • Conclusion :

Loin d’être un incontournable, « La reine oubliée » vient étoffer l’univers Valiant et surtout apporter plus d'importance à un personnage secondaire haut en couleur, ouvrant ainsi la possibilité à la création de récits prometteurs !


Thomas.





*Lien affilié (voir rubrique "Soutenir le blog")



 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

  • Icône Facebook blanc
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now