Eternal warrior :chroniques du guerrier eternel



  • Résumé :

Gilad Anni-Padda est le protecteur de la terre et cette fois il a affaire à l’armée de Nergal. Sa fille Xaran compte bien participer à la bataille, ce que son père refuse catégoriquement. Mais elle n’en fait qu’à sa tête et monte sur un éléphant de combat pour foncer sur l’ennemi. Après quelques mètres elle chute avec son animal, plante son père avec une lance avant d’égorger froidement son frère Mitu. Dévasté, Gilad abandonne son rôle de protecteur de la terre pour vivre une vie la plus paisible possible. Mais quelques 6000 ans plus tard, pourchassée par un puissant ennemi, Xaran frappe à sa porte et demande son aide …

  • Critique :

Ce tome dédié au guerrier éternel est assez surprenant puisqu’il nous propose trois récits mettant le héros dans de sales situations le poussant dans ses retranchements et nous faisant philosopher.

On peut l’oublier facilement mais le guerrier éternel, en plus d’être le protecteur de la terre et du Géomancien est également un père. Et en dignes héritiers d’un homme ayant combattu sans fin, ils est logique qu’eux aussi veuillent goûter au sang. Malheureusement pour Gilad, cette quête de sang va mener à un acte fratricide. La facilité aurait pu pousser le scénariste à faire combattre les trois personnages côte à côte mais il a préféré nous offrir un conflit familial particulièrement intéressant. En tout cas j’ai beaucoup aimé ce récit surprenant et parfaitement écris et qui offre pas mal d’intensité.


Le second récit nous montre Gilad recevant la mission de protéger un peuple de l’extinction en sauvant un nouveau né. D’abord décidé à ne pas réaliser cette mission il finit par accepter et trouve finalement la famille du nouveau né en question. Petit problème : le nouveau né a un jumeau. Lequel doit-il choisir ? Son choix sera-t-il le bon ?

J’ai beaucoup aimé cette courte histoire qui montre que la clé de la réussite n’est pas celle qu’on croit. Trouver un récit concernant un héros sanguinaire, brutal à souhait et où la violence n’est pas la clé est particulièrement cocasse, mais ça marche particulièrement bien !


La dernière histoire s’ouvre sur un Gilad amnésique et faisant des rêves dans les quels ils ne cesse de mourrir en tombant d’une falaise avec une hache plantée dans la tête. La rencontre du géomancien lui fera réaliser que ces rêves ne sont qu’un souvenir d’une mort atroce. Il doit combattre un ennemi contre le quel il a déjà perdu, mais le chemin le plus évident n’est peut être pas le meilleur …

Honnêtement je n’attendais rien de cette intégrale, Gilad n’étant pas franchement un de mes personnages favoris mais elle est venue me cueillir avec ses récits surprenants et pleins de philosophie. Je n’aurais jamais crus lire ça dans un récit de ce personnage. Encore une fois Valiant réussi son coup en prenant le contre pied de ce qui est attendu d’un tel personnages.


La partie graphique est vraiment superbe avec 3 styles assez différents mais très complémentaires. La transition entre les styles n’est pas choquante du tout.

  • Conclusion :

Cette seconde intégrale du guerrier éternel nous offre une série de récits présentant le personnage sous un autre visage et c’est franchement une belle réussite !


Thomas.








0 vue

Réseaux

Twitter

Instagram

Facebook

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now